Actualités

Health crisis, first lockdowns and vulnerabilities to energy poverty de Rachel Guyet

CIFE Note de recherche n° 110

Les confinements imposés en Europe et dans le monde lors de la première vague de la crise COVID-19 ont eu un effet révélateur sur les vulnérabilités énergétiques et sur la nécessité de considérer l'accès à l'énergie comme un service essentiel. Mais ils ont également détérioré la situation de groupes sociaux qui jusqu'alors n'avaient pas à s'inquiéter du paiement de leurs factures d'énergie. Les mesures d'urgence introduites par les gouvernements et les entreprises énergétiques en Europe ont montré comment l'accès à l'énergie est devenu un sujet prioritaire dans l'agenda national pendant la période de confinement. Toutefois, les consommateurs d'énergie vulnérables ont besoin d'un soutien à plus long terme si l'on veut lutter contre la précarité énergétique de manière plus structurelle, plus durable et plus équitable au niveau de l'UE, des États et du marché.

Rachel Guyet est Directrice du Diplôme des hautes études sur la transition énergétique et gouvernance globale, elle est docteur en sciences politiques et chargée de projet au CERI-Sciences Po. Elle travaille sur les questions de précarité énergétique et de transition énergétique au niveau des territoires en Europe. Elle enseigne également au campus européen de Sciences Po Paris à Dijon.

Lire la nouvelle note de recherche Rachel Guyet (en anglais)

Partager