Recherche & Publications  >  L'Europe en formation  >  Appel à contribution

APPEL À CONTRIBUTIONS

Les relations Union européenne – Afrique

L’Union européenne est une puissance économique et elle a toute sa place dans les relations internationales. Elle a malgré tout été confrontée à une crise financière et économique sévère avant de devoir faire face au Brexit et aux flux migratoires. L’Afrique comprend de nombreux pays en développement mais d’autres sont émergents comme l’Afrique du Sud. Beaucoup connaissent des taux de croissance économique élevés et le continent pourrait devenir le continent émergent dans les 30 prochaines années. Simultanément, au moment où l’UE vieillit, le continent africain qui compte environ 1,25 milliards d’habitants en comptera 2,5 milliards d’ici 2050. C’est dire si certaines trajectoires divergent et il est utile de se demander ce en quoi elles pourraient bouleverser les relations entre les deux espaces.

Les relations UE-Afrique sont anciennes et de nombreux partenariats ont été conclus : la convention de Lomé en 1975 et les accords UE-ACP, le processus de Barcelone et la politique européenne de voisinage, l’agenda du Caire en 2000 soit le premier sommet UE-Afrique, la stratégie conjointe UE-Afrique en 2007, etc. Les évolutions contrastées citées vont modifier les règles du jeu, notamment en raison des divergences signalées. Mais, les deux côtés de la méditerranée ont eu et ont toujours des enjeux et défis communs.  On songe notamment aux questions stratégiques et de sécurité dans un contexte terroriste qui dépasse les frontières. On songe encore à l’environnement, a fortiori du fait de l’émergence d’un certain nombre de pays africains et de leur modèle de croissance, ou parce que certains acteurs européens ont tendance à exporter leur empreinte environnementale. On songe enfin à la démographie, notamment via la jeunesse africaine et les migrations.

Au final, le numéro spécial de l’Europe en Formation (sous la coordination de Jean-Claude Vérez et Laurent Baechler) a pour objectif de réfléchir et d’analyser les relations en perspective entre les deux continents, étant entendu que l’on évitera de les considérer comme homogènes. Du côté européen, les replis nationaux et la montée des populismes mettent à mal le processus d’intégration ; du côté africain, outre les disparités entre  les espaces anglophone, francophone, lusophone, etc. les contrastes sont saisissants tant sur le plan géographique (petits et grands pays), climatique (région sahélienne), démographique (le géant nigérian), économique (économie rentière, pays moins avancés, pays émergents) que politique (le Mali ou la Tunisie confrontés au terrorisme, clivages ethniques, conflits armés).

Les articles proposés peuvent s’inscrire en particulier dans les domaines suivants :

-    les relations économiques et les partenariats en vigueur (dont les accords de coopération)
-    les relations de défense et stratégiques
-    les flux migratoires
-    les relations diplomatiques et les règles institutionnelles
-    les échanges énergétiques et l’enjeu environnemental

Ils doivent être soumis avant le 15 novembre 2018 aux adresses suivantes : jean.claude.verez@cife.eu, laurent.baechler@cife.eu. Le comité scientifique de la Revue sélectionnera les projets avant le 30 novembre 2018. La publication est prévue pour la fin de l’année 2018. Les articles peuvent être rédigés en français ou anglais. Ils doivent comporter environ 6000 mots.

Merci d’envoyer votre contribution accompagnée d’une bibliographie récente, en français ou anglais.

Partager