Les modules
Les diplômes  >  DHEEI Etudes méditerranéennes  >  Les modules
 Présentation          Modules          Comment postuler          Frais d'études          Programme hebdo          Nos étudiants          Album photo          Candidature

 

Modules fondamentaux d’enseignement et ateliers de compétences professionnelles

Le programme d'études méditerranéennes est structuré autour de 5 modules. Généralement, les cours ont lieu chaque semaine. Chaque module est dirigé par un directeur de module. Des conférenciers invités d'autres pays, des experts de différentes organisations européennes et internationales ainsi que des chercheurs d'institutions partenaires contribuent également à ces modules.

 

1. Gestion des conflits et construction de la paix

La Méditerranée est l’étude de cas par excellence de la paix et des conflits. Dès ses débuts, après la Première Guerre Mondiale, la discipline académique des « Relations Internationales » s’est intéressée à comprendre et expliquer des questions de guerre et de paix.
Au cours des deux dernières décennies, les sociétés méditerranéennes ont été significativement affectées par les violences intergroupes et interétatiques : des Balkans occidentaux à Chypre, d’Israël à la Palestine, de la Syrie à la Lybie. Les conflits méditerranéens sont aussi influencés par des interventions externes.
Ce module est destiné à mettre l’accent sur les causes et les dynamiques de l’évolution des conflits, y compris sur le droit international et la construction de la paix selon une approche pluridisciplinaire. Les théories de la violence et de la paix accompagneront l’analyse des études cas.


2. L'économie mondiale au 21e siècle

L'économie au 21e siècle est mondialisée. Sauf exception, tous les pays participent aux échanges de biens, de services et de capitaux. Les acteurs de cette mondialisation sont multiples (Etats, sociétés transnationales, institutions internationales, organisations non gouvernementales, mafias). L'un de leurs défis majeurs est d'être en capacité de coordonner leurs actions ce qui nous renvoie à la gouvernance mondiale. Dans certains cas, les Etats coopèrent en signant des accords d'intégration. L'accord d'intégration régionale le plus avancé est l'accord européen. Avec les Etats-Unis et la Chine, l'Union européenne représente l'un des trois pôles économiques de la mondialisation.
Outre cette triade, on constate depuis les années 1990 la montée des pays émergents lesquels viennent bousculer les rapports de force au point où on assiste à un basculement du centre du monde au profit de l'Asie. Tant sur le plan économique que démographique, la Chine et l'Inde notamment deviennent des puissances à part entière. La prochaine puissance émergente pourrait être non pas un  pays mais un continent : l'Afrique. Si la plupart des pays d'Afrique subsaharienne sont des pays en développement confrontés à de nombreux défis (faim, éducation, santé, conflits), ils ne sont ni inactifs, ni résignés et le doublement de leur population d'ici 2050 a de fortes chances d'être accompagné d'une croissance économique régulière.
Au total, l'économie mondiale est dynamique et elle permet à de nombreux pays de sortir des pauvretés. Mais elle est aussi une source de profondes inégalités qui suscitent de nombreuses craintes. Seule une analyse approfondie, à partir d'outils méthodologiques rigoureux, permet de comprendre et de mesurer les enjeux et les défis  de la mondialisation.


3. Politiques d'intégration régionale

L’Union européenne est devenue un modèle d’intégration régionale : Les états ont accepté de transformer leur souveraineté en un système de gouvernance à plusieurs niveaux sui generis, afin de préserver la paix, accroître le bien-être et le pouvoir économique de la région. Comment fonctionne l’architecture dynamique des institutions européennes en cette période d’européanisation et d’euroscepticisme ? Et dans quelle mesure la Ligue Arabe ou l’Union pour la Méditerranée sont-elles des modèles comparables d’intégration régionale ? L’intégration régionale est essentiellement un processus de transformation dirigé par les élites et sponsorisé par les gouvernements. Cependant, les changements socio-économiques et politiques peuvent être déclenchés par la société civile et à travers des mouvements sociaux, comme nous l’a démontré le Printemps Arabe au Moyen Orient et au Nord de l’Afrique (MONA). Le changement et la continuité diffèrent significativement dans la région MONA. Pourquoi ? Et quelles en sont les conséquences pour l’Union de la Méditerranée ?


4. Politiques et sociétés méditerranéennes

Les politiques méditerranéennes sont façonnées par l’interaction des différents domaines et acteurs politiques. L’apprentissage des théories des Relations Internationales (i.e. l’analyse des politiques étrangères, les théories de la migration) contribueront à une meilleure compréhension des dynamiques d’évolution des politiques dans la région méditerranéenne. La migration représente un domaine à la fois complexe et primordial.
Dans la deuxième partie de ce module, les sociétés méditerranéennes sont abordées en mettant l’accent sur les jeunes générations. Le nombre actuel de jeunes dans la Méditerranée est sans précédent. S’articulant entre théorie et pratique, ce module identifiera des solutions aux défis auxquels les jeunes générations des sociétés méditerranéennes sont désormais confrontées ?


5. Ateliers de compétences professionnelles

Ce module apporte aux participants les les compétences professionnelles qui leur permettront de travailler dans le domaine de la coopération euro-méditerranéenne. Ils participeront à des formations sur la négociation et la médiation, à des jeux de simulation et à des ateliers sur la gestion de projet et la communication interculturelle.
Séminaires et ateliers sur :
- Gestion du cycle de projet
- Communication interculturelle
- Médiation et négociation internationales
- Rédaction de prises de position et recommandations politiques
- Atelier de carrière

 

 

"Apprendre et vivre la Méditerranée" : ce n'est pas seulement un slogan ! C'est en effet ce que les futurs étudiants finiront par faire en s'inscrivant au programme d'études méditerranéennes du CIFE. Un ensemble de modules diversifiés, couvrant des sujets d'actualité allant de la gestion des conflits aux défis environnementaux, un format vivant de conférences, de présentations  d'étudiants et de et séminaires ainsi qu' un environnement international: voilà les ingrédients qui font de ce programme une expérience unique !

Silvia Colombo, Chargée de recherche à l'Istituto Affari Internazionali (IAI), Rome.

 


 

Le programme du CIFE est remarquable à plusieurs égards :
1. Il est pluridisciplinaire, gage de tolérance et de réflexion, évitant ainsi l'approche unidimensionnelle trop souvent associée aux fausses certitudes.
2. Il est ouvert sur le monde, même si l'Union européenne est plus "présente" que les autres espaces. Dans un contexte parfois de défiance du monde extérieur, c'est un atout majeur.
3. Issus d'horizons divers, les étudiants ont l'opportunité de confronter des idées et des analyses pour leur enrichissement mutuel, et ils s'en emparent avec enthousiasme !

Jean-Claude Vérez, Maître de conférences à l'Université d'Artois, Directeur du programme DHEEI Études méditerranéennes.

 


 

 

 

Partager