CIFE | Actualités sur tous les programmes et activités du CIFE | CIFE Institut européen

CIFE Executive Training Prodigees

Géopolitique : La fin de l'histoire repoussée ? Interpréter les défis géopolitiques après l'apogée de la mondialisation

L'effondrement de l'Union soviétique, il y a trente ans, a donné lieu à une brève période d'enthousiasme à l'idée que la démocratie libérale et le multilatéralisme deviendraient les caractéristiques du futur système international. Le politologue américain Francis Fukuyama a formulé cet enthousiasme de manière conceptuelle dans son article de 1989 sur "The End of History" (1). Son ancien professeur, Samuel Huntington, a répondu par des prédictions plus sombres sur un monde futur de nationalismes résurgents, "Le choc des civilisations" (2).
L'histoire contemporaine a livré des arguments pour - ou contre - les deux théories, tandis que de nouveaux concepts sont apparus, mettant notamment l'accent sur les inégalités, le progrès technologique ou le changement climatique comme principaux facteurs façonnant la géopolitique du futur. Ce débat a pris une nouvelle importance avec l'invasion de l'Ukraine par la Russie au début de l'année, qui menace non seulement l'architecture de sécurité de l'Europe mais aussi les principes multilatéraux de base - souveraineté nationale et intégrité territoriale - qui ont maintenu le monde relativement sûr depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La conférence proposée vise à présenter les concepts clés qui ont façonné le débat sur la géopolitique après la Guerre Froide et à discuter du rôle de l'Europe dans un monde plus polarisé et plus conflictuel.
(1) "The End of History?" a été publié pour la première fois à l'été 1989, avec un point d'interrogation, dans la revue The National Interest de Washington. Il a ensuite été développé et publié sous forme de livre.
(2) "The Clash of Civilisations?" a également été publié initialement sous forme d'article dans Foreign Affairs en 1993, puis transformé en livre avec un titre modifié.


Christian Manahl est un fonctionnaire international ayant 30 ans d'expérience en Afrique, principalement dans les domaines de la politique et de la sécurité. Il a été directeur politique de la MONUSCO, à l'époque la plus grande mission de maintien de la paix (2007-2010) et RSSG adjoint pour la Somalie (2011-12) et ambassadeur de l'UE en Érythrée (2014-17) et au Lesotho (2017-21). Il est actuellement conseiller politique principal à la division de la planification des politiques et de la prospective stratégique du SEAE (Service européen pour l'action extérieure). Il est titulaire d'un doctorat en communication, sciences politiques et philosophie de l'Université de Vienne, d'un Diplôme d'études approfondies en histoire de la philosophie de l'Université de Paris I - Panthéon-Sorbonne et d'un Diplôme de l'Académie diplomatique de Vienne.

 

Mercredi 15 juin 2022
16h30 à 18h30 (heure de Paris)

 

Partager Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn