CIFE  >  Histoire et Mission  >  L'histoire du CIFE

L'HISTOIRE DU CIFE

Le Centre international de formation européenne (CIFE) a vu le jour en 1954.
Ses fondateurs, au premier rang Alexandre Marc, pionnier du fédéralisme européen, avaient compris l’urgente nécessité de former les cadres et les citoyens à la construction d’une Europe unie.

Au fil des années, le CIFE est ainsi devenu une organisation sans équivalent.
Enseignement universitaire dans ses instituts de troisième cycle, et ses sessions d’été ; éducation populaire au travers de séminaires et stages internationaux : approfondissement et débats d’idées dans ses colloques ; information et communication par sa revue, L’Europe en formation, et ses publications.

Cette activité foisonnante s’est étendue au rythme des élargissements successifs de l’Europe, qu’elle a les plus souvent anticipés. Ainsi, dès la fin des années 80, le CIFE multipliait colloques et sessions d’été de Prague à Moscou, de Vilnius à Budapest, puis jusqu’à Sofia, et formant dans son Institut de Nice nombre de ceux qui sont devenus aujourd’hui les cadres de la nouvelle Europe.

Enfin, le CIFE s’est ouvert aux défis de la nouvelle Europe, complétant ainsi l’ouverture naturelle qu’offrait Nice vers l’Europe occidentale et la Méditerranée, par l’ouverture berlinoise vers l’Europe centrale et orientale et vers la Mer Baltique, par l’ouverture qu’apporte Istanbul vers la Turquie et au-delà.

Cet ensemble d’actions a été rendu possible grâce au soutien de nombreuses autorités locales, régionales et nationales, d’entreprises et de fondations, de grandes organisations internationales, mais grâce surtout à la confiance que les dirigeants des Communautés européennes ont placée dans le CIFE dès sa naissance et que ceux de l’Union européenne lui ont constamment renouvelée.

C’est ce bilan sans pareil au service d’une Europe pacifiée que le CIFE doit aux hommes qui l’ont présidé : Étienne Hirsh, Jean Rey, Gaston Thorn, Lord Thomson, Émile Noël, Michel Albert…
Il le doit aussi à ceux qui l’ont dirigé, Alexandre Marc puis Ferdinand Kinsky, entourés de collaborateurs aussi compétents que dévoués à leur mission. Il le doit enfin à tous ceux qui ont répondu à l’appel de la construction européenne, relayant le message que le CIFE leur avait transmis à travers tout le continent.

Hartmut Marhold
Directeur général (2002-2013)

Partager